Intense

Octobre, le décor automnal s’est enfin implanté. Les arbres s’ornementent de couleurs chatoyantes. Au gré des fraîches bourrasques, on progresse dans l’antre des Cévennes. Seuls les cris rauques des cerfs font vibrer la forêt. Le temps s’égraine quand soudain, au loin, une forme se dessine en lisière de forêt. Imposant, le buste dressé, les bois élancés, un grand cerf avance. Lentement, il se rapproche. Le temps semble suspendu. Le cerf stoppe sa marche, mire en notre direction et se met à bramer. On ressent alors toute sa puissance dans son souffle. L’instant rêvé. Une vague de frissons se répand en nous au rythme de ces cris résonnant dans toute la clairière. D'un même pas, le roi de la forêt continue son chemin, accompagné du sifflement du vent. Une dernière silhouette d'une biche vient émerger des herbes blanches, reflétant la brillance de la lune chahutée par les vagues de brumes. La nuit tombe, c'est le moment de décoller. Le concert durera toute la nuit, les cerfs se répondant tels des échos.

Texte d’Aurélien Grimaud - Odyssée Terrestre